Femme dans le miroir

Première Image de Soi

Temps de lecture : 4 minutes

Eh oui, la toute première image de soi, c’est celle-ci ! Alors si l’on veut comprendre toute la complexité de l’image de soi, puis de l’estime de soi, et enfin de la confiance en soi, il faut d’abord prendre le temps de réfléchir un peu à ce reflet que l’on croise partout, de la salle de bain au rétroviseur, des toilettes du restaurant à l’armoire de la chambre.

Première image de soi : mon miroir

Cette image qui est immédiate pour moi et pour les autres, celle que je vois tous les jours dans le miroir, c’est aussi celle des photos, des selfies, des vidéos où je ne me reconnais pas toujours, et qui aussitôt me fait dire : “je suis moche” ! Le jugement est immédiat, négatif, épidermique même ! Ça ne fait pas beaucoup changer mon image, tout ça, et le constat est un peu triste !

Que me renvoie ce reflet ?

Visage chiffonné, mal rasé, mal réveillé, un bouton, la coiffure… et quoi encore ? La liste est longue, parfois. Je ne suis pas une vedette de cinéma, aux traits bien tendus, aux lèvres pulpeuses, mais reconnaissez le, la touche beauté de nos selfies nous donne quand même un air un peu “empaillé”, non ? Le plus important, avec ces fonctions à la noix ou avec Photoshop, c’est que je n’ai pas été ACTEUR de ce changement. Ce n’est qu’un filtre artificiel, et à l’intérieur sans les trucages, je sais bien qui je suis vraiment. Du moins, j’essaie de le savoir , venez découvrir un autre article L’image de soi qui parle de ce « qui suis-je ».

Après mon visage, c’est tout mon corps que je regarde

Bon, je n’ai pas la fortune nécessaire pour m’offrir la chirurgie qui va bien, alors j’essaie de ne pas me lamenter (d’ailleurs, je ne joue même pas au loto !), et je prends la chose dans l’autre sens : je fais face à mon miroir avec courage (et ça va durer un moment !). Je vais M’ACCEPTER, comme le demande si bien Hébert Léonard pour pouvoir changer ce qui dépend de moi, pas d’autre issue.

Image de soi

On s’accorde un petit tour de ce qui ne va pas, et maintenant qu’est ce qui va ? (à peu près). Qu’est ce que je peux mettre en valeur ? Accentuer, mais pas trop ? Avec tous les trucs qu’on trouve dans les grandes surfaces et que j’adapte à mon porte-monnaie (sinon je serai encore une fois mal dans ma peau). Une crème ici, un maquillage… Et mon corps ? Il n’est pas souvent en lien avec la mode qu’on nous impose (trop gros, trop maigre, trop plat…). Pour lui, les transformations sont plus difficiles, car toujours longues.

Mais je peux me redresser, me tenir autrement : les épaules ouvertes, par exemple, plutôt que refermé(e) sur moi-même. J’explore mon armoire pour voir dans quoi je me sentirai bien aujourd’hui. J’évite les tenues mal adaptées (le nombril à l’air pour aller au boulot, ou la chemise ouverte jusqu’au nombril pour montrer une chaîne en or, par exemple).

Un peu de respect, tout de même !

Car en plus de s’ACCEPTER, il faut SE RESPECTER SOI-MÊME : ce sont deux bases pour bien SE CONNAITRE, pour se poser solidement et affermir son image de soi. Cette image de mon miroir, c’est celle qui va sauter aux yeux des autres. Et d’un coup, ça peut devenir très dur : remarques désagréables (ou méchantes), critiques en tous genres, regards désobligeants, tout est possible ! Les réseaux sociaux ne font qu’accroître l’effet dévastateur de ces retours violents. Ici, ce n’est pas mon image du miroir qui sera atteinte, mais mon moral.

L’image de Soi, c’est compliqué

Si mon article rassemble quelques réflexions personnelles portant sur mon reflet dans le miroir, l’autre Image de Soi, ce concept plus profond et personnel, constitue une bien plus vaste partie. Nous y reviendrons… Pour me voir à mon avantage dans le miroir, je prends soin de moi. Juste comme ça, pour me sentir bien dans ma peau et pouvoir affronter les autres. Je m’efforce de faire évoluer, d’améliorer ce qui dépend de moi. Et puis le reste, ma foi, ça attendra ! Mais pensez-y, un bonjour aimable, un regard qui regarde, un sourire… désarmeront bien des grincheux. On essaye ?

3 réflexions sur “Première Image de Soi”

  1. Article très intéressant, je rajouterai simplement que notre image dépend également de notre état d’esprit.
    Si dans notre vie nous nous sentons aimé, soutenu et encouragé bien évidement que notre image sera positive.
    Il existe un lien de cause à effet entre ce que nous renvoyons à l’autre et ce que l’autre nous renvoie.
    C’est pour cela que je pense qu’il est important d’encourager les enfants dès leur plus jeune âge d’accepter leur image et de les faire grandir dans un contexte positif.

    1. Merci Mounia. Il est vrai que l’image de soi est bien plus complexe que ce simple article, et que le jeu de miroir entre les autres et moi complique beaucoup les choses. Je travaille avec Françoise Paschet, l’auteur de cet article, à l’écriture de quelques autres à suivre, qui vont venir alimenter nos réflexions… Quant au contexte positif pour les enfants, il est primordial. Il faudrait même réussir à leur apprendre à générer eux-mêmes et en permanence ce positif. Pour l’avenir, pour les jours où on coure tous après 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *